#LARIPOSTE

#Blog - Publié le 27 septembre 2017

Début septembre, le magazine Capital, publiait un reportage sur leur vision de la Startup Nation. Un homme, blanc, en chemise et jean forcément devant la Tour Eiffel – le cliché du startuper s’est affiché à la Une ! Et quelle ne fut pas notre surprise de constater que pas une femme ne figurait sur la photo accompagnant le dossier. Et pourtant des startupeuses à succès ne manquent pas dans notre écosystème. On peut citer (entre autres) : ABTasty, Connecthings, Envie de Fraise, qui ont réussi leur développement à l’international.

1*4FekoUtS-9XW2zpm-CVOSw
Mettant ainsi en lumière Fany Pechiodat – co-fondatrice de MyLittleParis, Gaelle Frizon de Lamotte – fondatrice d’OLY Be, Philippine Dolbeau – fondatrice de NewSchool, Claude Terosier- fondatrice de Magic Makers, Marjolaine Grondin -co-fondatrice d’Hellojam, Delphine Remy-Boutang – fondatrice du JFD Connect club et de la Journée de la Femme Digitale, Caroline Ramade notre DG, Etc

A la vue de cette incarnation stéréotypée de la Startup Nation, notre sang n’a fait qu’un tour ! Rapidement, une riposte reprenant les codes clichés de la photo est organisée à l’initiative de la « Journée de la Femme Digitale » et publiée par le magazine Challenges.

unnamed

Nos startupeuses ne manquant pas d’humour, un petit cliché #BehindTheScene

unnamed-1

Le mouvement a rapidement pris de l’ampleur et s’est étendu à toute la France.

Nous avons également co-signé la tribune initiée par Girlz in Web : « Un oubli capital »

L’inclusion ne se fera pas de manière naturelle, oui il y a moins de femmes à la tête de startups (8% en France et 21% à Paris) alors il faut aller les chercher et les mettre autour de la table !

Ils parlent de nous :
Challenges
Echos Start
ELLE
ARTE
Konbini 

Partagez l'article
  • Thérèse BASSE

    Il ne s’agit aucunement de polémiquer, car bravo aux Pionnières. Néanmoins, Si je vais dans votre sens, Pionnières vous soulignez : un homme, blanc…. En tant que femmes conscientes des dégâts sur les esprits des réductions des humanités, vous auriez-pu ouvrir… Ouvrir à d’autres Startups, pour réellement représenter la richesse de ce secteur, de ce moteur du devenir économique de la Nation. Nous aurions alors vu une photo avec des femmes d’origines différentes, car c’est cela aussi la Startup Nation… Bravo pour votre action, mais pour une fois, je ne m’y reconnais pas entièrement.